Le Noyer est un petit village, situé dans le département des Hautes-Alpes et la région de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Noyerons et les Noyerones.

Le Noyer est implanté dans la partie occidentale du Champsaur, sur la rive gauche du Drac, adossé à la bordure orientale du massif du Dévoluy, et fait face aux sommets du sud-ouest du Massif des Écrins. Le chef-lieu et les principaux hameaux sont à une altitude de 1 100 m, mais la commune s'étend sur 21,5 km² depuis la vallée du Drac (850 m au pont de la Guinguette) jusqu’aux sommets du Dévoluy (Montagne de Faraud, 2 567 m).

Les principaux cours d'eau qui traversent la commune du Noyer sont Le ruisseau des Auberges (4,3km), le ruisseau de Beaurepaire, le ruisseau de la Pouilla. Sa position géographique lui confère, comme à l'ensemble du Champsaur, un climat particulier : agréable en été, mais soumis le reste de l'année à la « bise », vent du nord qui lui apporte fréquemment les nuages remontant de la cuvette grenobloise et, en hiver, le froid des Alpes du Dauphiné.

Les communes voisines sont notamment Poligny, la Fare en Champsaur : Saint-Bonnet-en-Champsaur, Chauffayer. La grande ville la plus proche est Gap qui se trouve à 16,38 km.  Les Stations de ski autour du Noyer sont celles de Laye à 14km - Chaillol 1600 à 16km - Saint-Léger-les-Mélèzes à 20 km - Ancelle 21 km.

Géographiquement, le Champsaur fait partie du bassin de l'Isère, alors que la quasi-totalité des Hautes-Alpes appartient au bassin de la Durance.

Il est bordé à l'ouest par le massif du Dévoluy, partie des Préalpes de nature calcaire, et au nord et à l'est par le massif des Écrins (Olan, Vieux Chaillol), partie des Alpes internes de nature cristalline. Il est séparé de la cuvette de Gap, au sud, par la ligne de partage des eaux entre Durance et Isère, vaste seuil allant des derniers sommets du sud de la chaîne des Bans (le Piolit, altitude 2 464 mètres) jusqu'aux contreforts du Dévoluy (le Pic de Gleize, 2 161 mètres), en passant par les cols de Moissière (1 573 mètres), de Manse (1 269 mètres) et Bayard (1 248 mètres), qui font communiquer la région de Gap - Embrun et le Dauphiné.

 

   

 Entre Alpes du Nord et Alpes du Sud, le massif des Ecrins est un vaste ensemble de haute montagne (150 sommets de plus de 3000 m et quelque 10 000 hectares de glaciers) compact, abrupt, sauvage que tempèrent les vastes étendues d'alpages à peine gagnées par les plus hardis mélèzes annonciateurs des forêts de résineux.
De profondes vallées ciselées par les glaciers s'échappent de cette forteresse de pierre et de glace, s'ouvrant sur des territoires patiemment conquis par l'homme. Cette société montagnarde d'abord agropastorale puis impliquée dans l'activité touristique a façonné avec humilité ces paysages admirables. C'est ce rapport entre la puissance des reliefs et la ténacité des hommes qui confère au massif des Ecrins son caractère à la fois secret et d'une sauvage beauté que rien n'est venu altérer.

Pour plus de renseignements cliquez sur le logo