Présentation du Noyer

 

Situé dans la large vallée du Champsaur, en bordure du massif du Dévoluy, la commune du Noyer a un climat qui possède à la fois des influences méditerranéennes et des influences des Alpes du Nord. Elle est composée de plusieurs hameaux - Le Claret, le Villard, le Serre, le Marthouret, Les Evarras, Lacoue, la Guinguette et le chef lieu: La Ville - s'étageant de 900m d'altitude à 1130m. Le chef-lieu de la commune est situé au pied du Col du Noyer, où se trouve un des 6 refuges Napoléon.

Son nom existait déjà au Moyen-âge. D'une superficie de 2150 hectares, elle a d'abord appartenue à différents seigneurs puis est devenue terre de l'évêque de Gap jusqu'à la formation des communes après la Révolution de 1789. Jusqu'au milieu du XXème siècle, les habitants étaient presque tous de petits agriculteurs. Les vestiges historiques y sont rares, sauf une ancienne église dont le dernier remaniement important se situe entre 1590 et 1600.

On y trouve de nombreuses résidences secondaires. Tous les nouveaux habitants apprécient la tranquillité du lieu, les beaux paysages, les nombreux sentiers de randonnée soit en forêt soit dans le bocage.

Il y a 250 ans, l'un des habitants, Dominique Villars est devenu un illustre botaniste et médecin de renommée internationale (voir encadré)

Aujourd'hui au Noyer, plusieurs associations y maintiennent une vie sociale et culturelle assez actives : fêtes, rencontres, manifestations diverses, sorties commentées, écomusée de la botanique ...

Le blason du Noyer

D'argent au noyer de sinople, au chef d'azur chargé de trois roses d'argent. La commune a adopté le 9 aoüt 1969, ces armes parlantes, avec, en chef, un rappel des armes de Lesdiguières.

 

 

Les Maires du Noyer depuis 1798...
  • 1798-1800 - GAUTHIER Dominique Laurent
  • 1800-1815 - GAUTHIER Jacques
  • 1815-1831 - JOUBERT Jean Jacques
  • 1831-1834 - BERNARD Dominique
  • 1834-1842 - JOUBERT Jean Jacques
  • 1842-1846 - BEAUME Philippe
  • 1846-1848 - GAUTHIER Balthazard
  • 1848-1865 - DASTREVIGNE Jean Jacques
  • 1865-1873 - DISDIER Hyppolite
  • 1873-1876 - BEAUME Philippe
  • 1876-1886 - FAUQUE Edouard
  • 1886-1891 - VILLAR Jean Antoine
  • 1891-1894 - BEAUME Alphonse
  • 1894-1907-  VILLAR Jean Alexandre
  • 1907-1908 - DISDIER Hyppolite
  • 1908-1912 - ROUX Constantin
  • 1912-1913 - FABRE Joseph
  • 1913-1921 - ENCOYAND Joseph
  • 1921-1944 - BEAUME Alphonse
  • 1944-1945 - BLANC Jean
  • 1945-1947 - GUILLAUMIER Emile
  • 1947-1959 - VILLAR Louis
  • 1959-1989 - FAUQUE Edouard
  • 1989-2001 - FOUGAIROLLE Jacques
  • 2001-2008 - LEDUC Jean
  • 2008-2014 - FOUGAIROLLE Jacques
  • Depuis 2014 - NOUGUIER Renée

Personnalité liée au Noyer

  Dominique Villars

 Médecin et botaniste de renommée internationale, doyen de la Faculté de Médecine de Strasbourg en 1809, est né au Noyer le 14 novembre 1745. Dominique Villars est né au Noyer, dans le Champsaur (Hautes-Alpes) le 14 novembre 1745. Il appartenait à une famille modeste. Très tôt, il se mit  à herboriser, grâce, en particulier, à l'amitié qui le lia à Dominique Chaix. Il put poursuivre des études de chirurgie et de médecine. Il fut, à partir de 1782, médecin titulaire de l'hôpital de Grenoble. Après avoir été professeur à l'Ecole Centrale de Grenoble, de 1795 à 1803 (il eut Stendhal comme élève), il fut nommé doyen de la Faculté de médecine de Strasbourg, où il mourut en 1814.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Villars